République du Sénégal Ministère de l'Environnement et de la Protection de la nature
Accueil > Projets et programmes > Projets et programmes par structure > Projets et programmes rattachés à la Direction des Eaux, Forêts, Chasse, et de la Conservation des Sols   RecherchePlan du siteContact
Documentation
•   Législation et réglementation
•   Politiques et stratégies
•   Bulletins du ministère
•   Autres documents
Informations sur l’environnement
•   Statistiques générales
•   Environnement et ressources naturelles
•   Parcs et réserves
•   Cartes
•   Définitions
•   Sigles et acronymes
Galerie photos
•   Problèmes environnementaux
•   Protection de l’environnement
•   Parcs et réserves
•   Photos inaugurales du nouveau Siège
Liens
•   Partenaires
•   Liens utiles
Le ministère
•   Le Ministre
•   Organisation du ministère
•   Annuaire
A la une
•   AVIS DE RECRUTEMENT 2013 : LISTE DEFINITIVE DES ADMIS
•   Les Aires Marines Protégées
•   L’Economie Verte
Activités
•   La candidature du Sénégal à la Cop 22
•   CDS-MT 2011-13
•   Rapport de performance
Services aux usagers
•   Pollution, nuisances
•   Parcs et réserves
•   Chasse
•   Gestion et exploitation forestière
•   Cartographie et imagerie
Projets et programmes
•   Projets et programmes par structure
PROGEDE - Projet de gestion durable et participative des énergies traditionnelles et de substitution

LE PROGEDE : ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

Objectif et cadre institutionnel

le Programme de Gestion Durable et Participative des Energies Traditionnelles et de Substitution (PROGEDE) a pour objectif de contribuer à l’approvisionnement des ménages en combustibles domestiques, de manière régulière et durable, en préservant l’environnement et en offrant des possibilités élargies de choix et de confort aux consommateurs.

Le PROGEDE, sous la double tutelle du ministère de l’Environnement et de l’Energie a démarré en janvier 1998. Son mode d’organisation et de fonctionnement sont définis dans l’arrêté interministériel n° 10430 du 22 novembre 2000.

Il comprend deux composantes :

  • La composante Offre ancrée au sein de la Direction des Eaux et Forêts, Chasse et Conservation des Sol a pour objectif d’assurer un approvisionnement durable des ménages en combustibles ligneux sur la base de l’aménagement participatif des formations forestières ;

  • La composante Demande exécutée au sein de la Direction de l’Energie dont les activités sont accès sur les initiatives tendant à la substitution des combustibles ligneux par la promotion d’autres formes d’énergie alternative et les actions d’économie à la consommation de bois énergie.

Financement La première phase du PROGEDE a été initialement programmée pour une durée de sept ans (1998-2004) avec le soutien financier de la banque mondiale, du Royaume des Pays Bas et du fonds mondial pour l’Environnement avec un financement global de 19.9 millions. US $.

Sur la base des résultats atteints et de la dynamique de la coopération entre le Gouvernement du Sénégal et la Banque Mondiale dans le domaine des combustibles domestiques, une phase transitoire de deux ans (2005-2007) pour un montant de 4,1 millions US $ fut approuvée sous forme d’une composante du Programme DASER.

Dans le souci de capitaliser et de consolider les nombreux acquis de la première phase avant le démarrage de la deuxième phase du projet, le PROGEDE a bénéficié d’une phase de prolongation couvrant la période allant du 1er juillet 2007 au 31 décembre 2008. Les fonds de cette phase de prolongation d’un montant de 2,7 millions US $ proviennent de la réallocation des fonds du DASER.

La contribution du Gouvernement du Sénégal dans le financement du PROGEDE s’est matérialisée à travers l’inscription annuelle dans le budget du Ministère de l’Energie d’une contrepartie devant couvrir certaines dépenses locales et les 10% des charges du financement extérieur. Le montant cumulé de cette contribution pour les quatre dernières années (2005 à 2008) est de 475 millions de CFA exécuté seulement à 46%.

Bilan d’exécution technique

Acquis de la composante Offre

  • Photographie et cartographie de 1 305 000 ha de formations forestières et pastorales
  • Inventaire de 840 000 ha de formations forestières et pastorales dans les régions de Tambacounda et Kolda
  • 402 469 ha de formations forestières communautaires qui concernent 317 villages ont bénéficié d’une intervention du PROGEDE. Une partie de ces formations forestières a eu un aménagement approuvé par le service des Eaux et forêts.
  • Développement d’un programme de conservation de la diversité biologique sur 173 000 ha dans la périphérie du Park National du Niokolo Koba
  • Mise en place d’un programme d’éducation environnementale

Acquis de la composante Demande

  • Modernisation de la commercialisation du charbon de bois : Les études menées lors de la phase de préparation du projet ont révélé la nécessite de moderniser la commercialisation du charbon de bois afin de pallier aux problèmes que posent les hangars (diallo kerin) dans l’environnement urbain et surtout d’éviter les fraudes constatées lors des pesées par les vendeurs traditionnels. Les opérateurs de la filière charbon de bois ont manifesté un grand intérêt pour cette activité et à ce propos, un voyage d’étude en Italie a été organisé à leur intention en 2004.

  • Promotion du pétrole lampant comme énergie de cuisson : Dans le cadre de la recherche de diversification des combustibles de cuisson, le PROGEDE a initié beaucoup d’activités tendant à promouvoir le kérosène comme énergie de cuisson. Des prototypes de réchauds ont été identifiés et une procédure de normalisation et d’industrialisation de ces réchauds a été entreprise. Pour des raisons de renchérissement du prix du pétrole lampant et de son indisponibilité en milieu urbain, cette opération a connu des résultats mitigés.

  • Production et diffusion de foyers améliorés : Il est reconnu que l’utilisation à grande échelle des foyers améliorés contribue significativement à la éduction des prélèvements sur les formations forestières. Ainsi, le PROGEDE a procédé à la formation des artisans au niveau national pour une production massive de foyers améliorés et mené une large campagne de sensibilisation envers le grand public en vue d’une utilisation en masse.

  • Contribution à la politique de butanisation : Bien que d’importants efforts techniques et financiers aient été fournis pour la promotion du gaz butane au Sénégal, il a été cependant noté des insuffisances dans la distribution de ce produit au niveau national. C’est dans ce cadre que le PROGEDE a entrepris des initiatives au bénéfice des jeunes et des femmes pour faciliter l’ouverture de dépôts de gaz en milieu urbain mais surtout au niveau des régions périphériques non couvertes par le réseau de distribution.

  • Promotion des Boutiques énergie : Afin de rapprocher les combustibles et les équipements de cuisson aux usagers, le PROGEDE a lancé le concept de boutique énergie. Il s’agit d’implanter au niveau des quartiers à forte demande, des aires de commercialisation dans lesquels la ménagère pourrait trouver l’ensemble de ses besoins dans le domaine énergétique et particulièrement de la cuisine.

  • Contribution à la planification énergétique : Le sous secteur des combustibles domestiques se particularise par la pratique informelle de certains de ses acteurs et par la disparité et la dispersion des données. Ainsi, pour une meilleure gestion de ce sous secteur, le PROGEDE a mené des enquêtes nationales sur les consommations et les flux des combustibles domestiques.

  • La promotion de la bioénergie : En contribution à la politique de diversification énergétique, le PROGEDE a entrepris plusieurs initiatives pour la promotion de la bioénergie. Parmi ces initiatives figurent :

    • la réalisation de tests d’acceptabilité sociale pour l’introduction du gel fuel comme combustible de cuisson,
    • la réalisation d’études préliminaires relatives à la production d’énergie électrique en milieu rural à partir de la biomasse,
    • le cofinancement avec la Région wallonne de Belgique d’une unité pilote de production de boulets combustibles à partir de la balle de riz et du typha,
    • la promotion du biocarburant : Il a été conduit des tests d’acceptabilité de production locale d’éthanol. En ce qui concerne le jatropha, il a été planté 125 ha sous forme de plantations de haies vives autour des jardins polyvalents. Lors de la tenue du ‘’Development Market Place’’, organisé par la Banque Mondiale en 2006 le PROGEDE a été primée pour un montant de $ 150 000 devant servir à l’acquisition de véhicules multiservice qui fonctionnent avec l’huile produite à partir des plantations de jatropha.

La mise en œuvre des différentes activités destinées aux résultats attendus incombe aux acteurs du secteur privé. A ce titre un fonds d’appui a été mis à leur disposition pour le financement de leurs interventions. Par le biais d’un protocole d’accord signé en août 2004, ce fonds revolving d’un montant de 100 millions (apport du PROGEDE) a été confié à la mutuelle PAMECAS.

Au 31 décembre 2008, le fonds a permis le financement de 26 projets pour un montant de 57 900 000 FCFA dans les domaines suivants :

      • Implantation de boutiques énergie (3),
      • Conditionnement de charbon de bois (2),
      • Implantation de dépôts de gaz (9),
      • Location de réchauds à pétrole mbana (6)
      • Fabrication et distribution de foyers améliorés (6).

Perspectives

Sur la base résultats obtenus lors de la première phase du PROGEDE le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale a inscrit dans son CAS (Country Assistant Strategy), le financement d’une deuxième phase pour un montant de 10 millions de dollars dont le démarrage est prévu en 2009.

Il est alors important de disposer dès à présent d’un fonds de préparation de projet (PPF.) pour éviter toute rupture de financement entre la fin de la première phase et l’entrée en vigueur de la deuxième phase. Un certain nombre d’études et d’activités devront être menées ce qui permettra :

      • d’analyser l’impact environnemental, social, et économique, des différentes interventions
      • d’étudier les différentes filières et voir dans quelle mesure améliorer les systèmes de production et de commercialisation des combustibles domestiques,
      • de réviser en profondeur le manuel des procédures administratives, comptables et financières en rapport avec le nouvel schéma institutionnel à mettre en place
      • de préparer les dossiers d’appels d’offres et les demandes de propositions pour les marchés prévus durant la seconde phase
      • de consolider et d’institutionnaliser les acquis en matière d’aménagement forestier et de promotion des énergies alternatives,
      • de constituer une base de données pour les différentes situations de référence.

 Documents PROGEDE
 Exposition photos PROGEDE

CONTACTS

Dakar
Tel : 33 832 47 38 - Fax : 33 832 47 39
Email : progede@sentoo.sn

Tambacounda
Tel : 33 981 23 24
Fax : 33 981 23 24
Email : sro@sentoo.sn

Kolda
Tel : 33 996 17 29 - Fax : 33 996 17 30
Email : cak@sentoo.sn

Mis à jour le 8 avril 2011

© Ministère de l’Ecologie et de la Protection de la nature Crédits et mentions légales   | Haut de page |