Accueil / Lesactualites / Dénombrement International des oiseaux d’eau : le Ministre de l’Environnement salue «l’approche participative qui est un facteur clé de succès de la durabilité ».

Dénombrement International des oiseaux d’eau : le Ministre de l’Environnement salue «l’approche participative qui est un facteur clé de succès de la durabilité ».

Le dénombrement des oiseaux d’eau, ouvert officiellement ce lundi 15 janvier 2018, dans le parc national des oiseaux du Djoudj par le ministre de l’environnement et du développement durable est une activité annuelle instituée par la communauté internationale pour le recensement des oiseaux d’eau qui sont les indicateurs de la santé des zones humides. « L’approche participative est un facteur clé de succès de la durabilité des solutions dans le cadre de la gestion de ce patrimoine », a laissé entendre le ministre.

Pour la première fois dans le Djoudj, le professeur Mame Thierno DIENG s’est dit « agréablement surpris de constater qu’il y avait des endroits tel que le Djoudj au Sénégal ». « J’invite les sénégalais à venir passer leurs vacances dans ce cadre idyllique d’une rare beauté », a ajouté le ministre qui venait de passer plus d’une heure sur le plan d’eau du Djoudj, pour voir le nichoir emblématique, où séjournent  en moyenne 10 000 couples de pélicans blancs, en cette période de l’année.

S’adressant aux populations de la périphérie du parc, le ministre a loué leur engagement et magnifié « la participation sans commune mesure des éco gardes ». Selon toujours Mame Thierno DIENG, tout effort de développement local et particulièrement dans le domaine de l’environnement, devrait bénéficier aux populations locales.

« il me plait de rendre un bel hommage à la dynamique communautaire d’accompagnement dans les activités d’aménagement des habitats, de surveillance de l’intégrité du parc, de suivi écologique et de contribution à instaurer une conscience citoyenne écologiquement responsable », a ajouté le ministre qui revenait sur les résultats en matière de conservation.

Dans le même registre, le professeur  Mame Thierno DIENG a souligné, « cette belle aventure de la conservation de la biodiversité qui  ne pourrait réussir sans une mobilisation adéquate des connaissances afin d’assurer une bonne base de prise de décision. »

Le ministre de l’Environnement a clôt son discours en remerciant tous les partenaires qui ont contribué à rendre possible l’édition 2018 du dénombrement international des oiseaux d’eau. Mame Thierno DIENG a invité les acteurs à s’approprier le slogan de la Politique Nationale de Gestion des Zones Humides « Conserver pour produire. Produire en conservant ».

Pour rappel, le parc national des oiseaux du Djoudj renferme plus de 360 espèces d’oiseaux avec une grande diversité d’habitats. Le dénombrement de l’année 2017 a révélé la présence de 370 692 oiseaux.

 

Actualités récentes