Accueil / Lesactualites / DISCOURS DU PROFESSEUR MAME THIERNO DIENG, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA 35ème EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L’ARBRE

DISCOURS DU PROFESSEUR MAME THIERNO DIENG, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA 35ème EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L’ARBRE

REPUBLIQUE DU SENEGAL

UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI

---------

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

 

 

 

DISCOURS DU PROFESSEUR

MAME THIERNO DIENG, MINISTRE

DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

 

 

A L’OCCASION DE LA CELEBRATION

DE LA 35ème EDITION DE LA JOURNEE

NATIONALE DE L’ARBRE

 

 

Gandiaye, Dimanche 05 août 2018

 

 

  • Mesdames, Messieurs, Honorables Députés,
  • Mesdames, Messieurs, membres du Conseil économique, social et environnemental,
  • Mesdames, Messieurs, membres du Haut conseil des collectivités territoriales,
  • Monsieur le Gouverneur, Messieurs les Préfets et Sous-préfets,
  • Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement durable ;
  • Mesdames Messieurs les Conseillers techniques, les Directeurs Généraux et Directeurs Nationaux du Ministère de l’Environnement et du Développement durable ;
  • Monsieur le Président du Conseil départemental de Kaolack,
  • Messieurs les Chefs d’Agence et de Mission de Coopération,
  • Monsieur le Maire de Gandiaye,
  • Messieurs les Maires et élus locaux,
  • Monsieur le Président de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture,
  • Monsieur le Président de la chambre des métiers,
  • Mesdames, Messieurs les Chefs de services nationaux, régionaux et départementaux,
  • Mesdames, Messieurs les Coordonnateurs de Projet et d’ONG,
  • Notabilités religieuses et coutumières,
  • Mesdames, Messieurs les représentants des organes de presse,
  • Chers invités, en vos rangs et qualités.

 

 

 

 

C'est pour moi un réel plaisir de présider, au nom de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, la célébration de la 35ème édition de la Journée nationale de l'Arbre ici à Gandiaye abritant un important programme de reboisement pour contribuer au développement d’une ville verte.

 

C’est donc bien heureux que cette nouvelle ère de villes écologiques soit amorcée dans cette cité historique, au riche patrimoine architectural, reflets de son histoire exceptionnelle et de son passé glorieux, qui font la fierté de ses illustres fils, acteurs émérites de la construction nationale.

 

MESDAMES, MESSIEURS,

Le Sénégal s’est résolument engagé dans une nouvelle dynamique de croissance économique à fort impact sur le développement humain, à travers le Plan Sénégal Emergent qui vise une croissance durable et inclusive.

 

La nouvelle politique territoriale traduit l’ambition et la ferme volonté, de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, de bâtir le Sénégal à partir de territoires viables portés par un réseau de villes modernes, durables, hiérarchisées, complémentaires et aptes à dynamiser l’économie locale.

 

La Commune de Gandiaye, érigée en plein cœur du Sine-Saloum, est en passe de constituer le modèle le plus achevé de cette nouvelle politique urbaine. C’est dans cette perspective que les programmes  PROMOVIL,  PUMA et  PUDC en plus de leurs composantes reboisement, sont en train d’être mis en œuvre, afin d’améliorer la qualité de vie, les infrastructures et la compétitivité qui constituent les principaux facteurs d’attractivité des territoires.

 

 

 

MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL,

MONSIEUR LE MAIRE DE LA COMMUNE DE GANDIAYE,

 

Je voudrais exprimer ma profonde gratitude à toutes les populations, qui ont répondu massivement à notre rendez-vous d’aujourd’hui, pour célébrer ensemble la Journée Nationale de l’Arbre.

 

L’accueil cordial, chaleureux et enthousiaste des populations, dans un élan solidaire et unitaire, témoigne de leur engagement constant à relever avec les pouvoirs publics, les défis énormes qui ont pour noms : la conservation de la biodiversité, la lutte contre le dérèglement climatique, la sécurité alimentaire et l’amélioration du cadre de vie et des moyens d’existence des populations.

 

Notre rencontre d’aujourd’hui, ici dans la commune de Gandiaye, se situe à un moment où partout à travers le monde, l'inquiétude générale règne face au déboisement, à la dégradation des forêts, des terres et dérèglement climatique. Cela avait inspiré Théodore MONOD[1] quand il disait, je cite : « Parler de l’homme dans la nature revient presque aujourd’hui à parler de l’homme contre la nature ».

 

Ainsi, je voudrais saluer et encourager les nombreuses initiatives prises par les Collectivités territoriales, malgré la faiblesse de leurs ressources, pour prendre en charge les questions environnementales dans leurs terroirs respectifs et vous renouvelle la disponibilité du Ministère de l’Environnement et du Développement durable et de ses services pour vous accompagner.

 

D’ailleurs, une réflexion est engagée pour qu’avec l’organisation du pays en territoires viables et compétitifs dans le cadre de l’Acte 3 de la décentralisation, ces collectivités puissent bénéficier de suffisamment de moyens pour une prise en charge effective des domaines de compétence environnementale relevant de leurs prérogatives.

CHERS INVITES,

 

Avec le thème de cette année « L’arbre en milieu urbain et périurbain », la cérémonie de plantation d’arbres à laquelle nous sommes conviés aujourd’hui, concrétise un aspect très important de la Nouvelle Politique forestière du Sénégal qui met un accent particulier sur la promotion et le développement de la foresterie urbaine.

 

Quant au slogan « Plantons, façonnons les pôles verts de demain », sa conception permet sans nul doute de galvaniser toutes les populations dans l’effort du reboisement pour la construction de villes vertes et durables, mais aussi, de bien inscrire dans l’esprit de toutes les communautés les perspectives de nos activités de reboisement.

 

Comme vous le savez, le tissu forestier urbain hérité de l’époque coloniale et constitué principalement de plantations d'alignement, de parcs et de jardins botaniques, a été maintenu dans la limite des moyens disponibles.

 

Mais cette foresterie urbaine est encore largement perçue comme une activité à but esthétique, souhaitable certes, mais pas forcément essentielle.

 

C’est pourquoi, il devient impératif de reconnaitre le rôle multiple de la foresterie urbaine, en tant que moyen potentiellement efficace et économiquement viable pour lutter contre la précarité des couches vulnérables et améliorer l'environnement et l'aspect des villes.

 

 

 

 

 

 

MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL,

MONSIEUR LE MAIRE,

 

Je voudrais en ces circonstances solennelles, très sincèrement, vous remercier pour avoir accueilli la Journée Nationale de l’Arbre 2018 marquant le lancement officiel de la Campagne Nationale de Reboisement.

 

CHERS COMPATRIOTES,

Concernant la prise en charge du développement forestier et particulièrement de la campagne nationale  de reboisement, il faut souligner qu’il est rassurant de noter le recrutement massif de personnel technique et la dotation considérable en moyens logistiques en faveur du service forestier opérés avec la clairvoyance et la générosité d’esprit du Chef de l’Etat.

 

Les efforts combinés du service forestier, des collectivités territoriales, des privés, des programmes, des ONG et autres partenaires ont permis de couvrir à présent 61% des prévisions de production de plants (soit 8 sur 13 millions). Ce potentiel permettra de satisfaire l’expression de besoins des populations dans leurs efforts de reboisement qui seront complétés par des opérations de Régénération Naturelles Assistées et les mises en défens.

 

Ainsi, je salue le travail accompli par l’ensemble de mes collaborateurs du Ministère en particulier, en ce jour, le  Colonel Baidy BA, Directeur des Eaux et Forêts, pour la conduite des activités relevant de son service. Colonel BA  a tout mon soutien ;  je l’encourage avec ses collaborateurs à maintenir cette dynamique avec une détermination encore plus grandes pour traduire en actes concrets la vision de Son Excellence, Monsieur  Macky SALL, Président de la République.

 

Il me plait également de magnifier l’appui fécond et multiforme des Partenaires Techniques et Financiers qui nous accompagnent pour le développement du secteur forestier.

MESDAMES, MESSIEURS

 

Le souci de mieux vulgariser et faire connaitre les espèces les plus représentatives de notre flore justifie en partie la longue tradition de parrainage de la campagne de reboisement par un arbre.

 

Pour cette année, Sclerocarya birrea « Beer en wolof » qui, en raison de ses nombreuses vertus, de ses fonctions de production et service, de son importance dans la vie de nos sociétés, a été choisi comme arbre parrain au niveau national.

 

Etant dans sa zone de prédilection, nos parents Sérères devraient être beaucoup plus disposés à caractériser cet arbre qui revêt à la fois une dimension économique, culturelle et cultuelle.

 

CHERS INVITES,

 

Les défis sont nombreux et les enjeux énormes ; ce qui fait que je ne saurais terminer sans vous inviter à méditer cette réflexion de Friedensreich Hundertwasser[2] « Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité ».

 

Alors, osons rêver, investissons dans la valorisation des potentiels nos écosystèmes et pour la gestion écologique de notre cadre de vie pour assurer un développement durable.

 

Je vous remercie de votre attention. /.



[1] Scientifique naturaliste français, érudit et humaniste, grand spécialiste des déserts, qui a vécu de 1902 à 2000

[2] Friedrich Stowasser est mieux connu sous le nom de Friedensreich Hundertwasser. C’est artiste peintre, penseur et architecte autrichien ou plutôt médecin de l'architecture comme il l'a annoncé dans son manifeste prononcé le 24 janvier 1990. Il a vécu de 1928 à 2000.

 

8 Mai 2018 - 12:30pm

Actualités récentes