Accueil / Programmes Et Projets / Projet EcoFermes

Projet EcoFermes

Direction des Parcs nationaux
Fiche de Projet   Culture de la salicorne par irrigation à l’eau de mer brute, pour l’environnement et le développement intégré et durable des terres salées des tannes   PROJET ECOFERMES   INTITULE :   Une EcoFerme Marine est une ferme intégrée qui utilise de l’eau de mer propre non traitée à la place de l’eau douce pour produire. Cela donne une agriculture basée sur les ressources en eau essentiellement inépuisable des océans.   Une ferme intégrée est une ferme qui combine l’agriculture à la production animale. Jusqu’à l’avènement récent au siècle dernier des fermes industrielles, l’essentiel de l’agriculture d’eau douce intégrait l’élevage du bétail et la culture des plantes vertes. Dans le cas des fermes à eau de mer les plantes vertes cultivées sont les halophytes comestibles et les mangroves qui fournissent également le fourrage pour les ruminants (avec des mesures d’accompagnement à savoir le développement des étangs pour la culture du poisson.   Les « fermes intégrées à l’eau de mer » sont développées à notre époque, elles ont été conçues pour résoudre les problèmes de “notre temps” i.e. la faim, la dégradation environnementale, l’échauffement, la sécheresse et la désertification, la crise des pêches, la dégradation des terres arables, le recul des forêts, la perte de biodiversité animale et végétale, la pauvreté, et de manière indirecte la génération de revenue et la croissance de la population.   1. CONTEXTE   Au Sénégal, les analyses faites des causes déterminantes de la pauvreté démontrent clairement l’importance du facteur "de revenu insuffisant" et justifient amplement que la promotion de la création de richesse dans un cadre macro-économique stable soit considérée comme le pilier primaire de la stratégie, dans le but de favoriser l’apparition et le renforcement de l’emploi productif pour les pauvres.   Le développement par le projet d’une nouvelle filière « agriculture salée » à forte capacité d’exportation et de génération de capitaux devrait contribuer fortement à la création de richesses dans les zones côtières qui concentrent plus de la moitié des forces productives du pays sur un espace restreint dont les ressources naturelles se sont dégradées suite aux sécheresses climatiques et aux multiples atteintes d’origines anthropiques.   2. JUSTIFICATION   La récupération des terres dégradées en zone littorale est une des préoccupations majeures des pays d’Afrique et particulièrement du Sénégal qui fait face à la baisse de fertilité des terres intérieures et à la migration des masses rurales vers la côte. Une valorisation durable du potentiel foncier et la sauvegarde de l’environnement marin et côtier deviennent alors une urgence.   Dans ce sens, l’espace littoral fortement colonisé n’offre qu’une possibilité de récupération des terres margino-littorales (tannes, marais et vasières). La culture de la salicorne et son insertion dans un système productif intégré est une solution dont le Sénégal peut profiter grâce au partenariat avec les promoteurs privés qui ont développé le concept et l’on rendu opérationnel avec l’aménagement de fermes de plus de 40,000 hectares à Aquino Bay au Mexique.   La salicorne est une plante de la famille des Chénopodiacées halophyte qui pousse spontanément sur les vases salées du littoral ou de cuvettes margino-littorales salées telles que sont les tannes (Régions de Fatick et Kaolack), les dépressions inter dunaires maritimes (Niayes) et les cuvettes deltaïques intérieures (Djoudj et Gandiolais) etc.   La particularité étant surtout les bénéfices écologiques liés à la production de biocarburant et la reforestation de mangroves..Ces éléments constituent également des conditions favorables d’éligibilité aux fonds Biocarbone de du FEM pour le complément de financement du projet.   3. OBJECTIF   Les EcoFermes Marines sont des outils de reconquête des terres salées et dégradées des zones côtières et de développement de l’emploi des populations locales. L’objectif global de l’implantation des EcoFermes Marines est l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les zones littorales dégradées de la côte sénégalaise, en particulier les zones salées des tannes par la culture de la salicorne en vue d’apporter une nouvelle valeur commerciale sur aussi bien le marché local qu’à l’exportation.   4. ZONE D’INTERVENTION   La région de Fatick se trouve dans la partie Ouest du bassin arachidier et englobe le delta Saloum. Elle est arrosée par le fleuve Saloum et son affluent, le Sine. Cet ensemble est traversé par le Diombos et le Bandiala interconnectés par les chenaux appelés "bolons", bordés de mangroves qui laissent parfois entrevoir des amas artificiels de coquillages fixés par des baobabs centenaires. Fatick qui connaît une importante activité d’exploitation du sel à partir des sols salés appelés "Tannes". Le site idéal pour la phase pilote paraît être la zone de vasière entre Ndangane et Palmarin sur le fleuve Saloum avec un total de 10,000 hectares de terres exploitables dont 400 ha sont favorables.   5. RESULTATS ATTENDUS   Cultiver des plantes et de la faune marine pour la consommation humaine et animale, améliorant ainsi les opportunités de production alimentaire au niveau mondial, particulièrement dans les zones arides ; Absorber de larges quantités de Dioxyde de Carbone qui est un gaz à effet de serre pour réduire le réchauffement global ; Produire à partir des graines de plantes de l’huile qui peut être utilisée comme biofuel / biocarburant réduisant ainsi notre dépendance énergie fossile ; Créer des centaines d’emploi (qui peuvent atteindre des milliers, voire des centaines de milliers) dans les pays en développement dans des zones où les opportunités d’emploi sont très limitées) ; Inverser la dégradation environnementale en absorbent les effluents riches en éléments nutritifs qui étaient jusqu’ici reverses dans les environnements marins sensibles ; Améliorer l’environnement des zones arides dans les zones d’implantation des EcoFermes Marines en augmentant la biodiversité et les opportunités de tourisme, loisirs et de développement écologiquement durable 6. DUREE DE LA PHASE PILOTE : Trois (03) ans    Documents ECOFERMES   Zone d’intervention du projet Ecofermes dans la Région de Fatick